V E R M I N E  (2018)
(Mushi) d'Edogawa Ranpo

19 octobre - 20h à la Sala Rossa

Dans le cadre du Festival Phénomena

Ce spectacle raconte l’histoire de Masaki Aizô, un misanthrope excentrique qui tombe follement amoureux d’une actrice célèbre et dont il devient complètement obsédé. Durant plusieurs mois, il espionne tous ses moindres faits et gestes et s’adonne à  une pratique voyeuriste qui lui procure à la fois plaisir et souffrance. Après qu’il ait assassiné l’actrice, empreint de folie, il décide de conserver le corps et d’empêcher sa décomposition à l’aide de divers moyen.

Edogawa Ranpo

De son vrai nom Hirai Târo (1894-1965), il choisit dès 1922, suite à la publication de son premier récit, d’utiliser le surnom Ranpo Edogawa. Il s’agit d’un jeu de mot (dans la langue japonaise) avec Edgar Allan Poe, auteur qu’il admirait énormément.

 

Ranpo est celui qui a véritablement introduit le roman policier dans la littérature japonaise. Il a teinté ces nouvelles d’une dimension étrange, grotesque et aussi profondément perverse : « he won a vast readership by interleaving detective fiction with elements of the erotic and grotesque ; chaneling the subconscious desires and dreams that could only come about in an age of mass and mechanical reproduction » (Jacobwitz, p.24).

 

L’auteur est fasciné à son époque par les déviations tant morales que sexuelles et elles demeurent omniprésentes dans son écriture. Comme le note Maryellen Mori, « Ranpo’s interest in psychopathology – especially the mind of the criminal and the sexual pervert began to manifest itself early in his writing career as a fascination with the bizarre, grotesque and sexual taboo » (Mori, 2000, p.232).

Puisque nos projets artistiques se penchent sur une réflexion et une exploration du thème de la violence sous ses multiples formes qu’elle soit physique, psychologique ou encore sexuelle, nous avons été grandement inspirés par cette nouvelle d'Edogawa Ranpo. 

« En un mot, cet homme avait une indescriptible soif d'amour. »
Show More

 Crédits photo : Kristelle Delorme 

Équipe de création

Adaptation et mise en scène : Kristelle Delorme

Dramaturgie et assistanat : Gabriel Rémy-Handfield

Interprétation : Oliver Koomsatira et Mélanie Chouinard

Scénographie : Léa Pennel

Costumes et accessoires : Joanie Racine

Conception lumière : Lisandre Coulombe

Conception vidéo : Matthieu-Olivier de Bessonet et Kristelle Delorme

Montage vidéo : Christian-Renaud Jobin-Delaquis

Composition musicale : Eric Speed

Conception sonore : Kristelle Delorme

Voix : Ugo J. Lachapelle

Direction de production : Joanie Racine

Direction technique : Lisandre Coulombe

Communications : Anne-Audrey Deltell

Graphisme : Véronic Racine