ET ON TUERA TOUS LES AFFREUX (2011)

ET ON TUERA TOUS LES AFFREUX 

D'après le roman de Boris Vian



Mise en scène : Kristelle Delorme

Assistance à la mise en scène : Joanie Racine

Scénographie : Michaël-Elliot Verville

Conception d'éclairages : Hugo Dalphond

Costumes : Joanie Racine et Kristelle Delorme

Conception sonore : Kristelle Delorme



Avec : Jean-Sébastien Bourré, Kristelle Delorme, Audrey-Dubé Loubert, Lisa-Marie Lachappelle, Jessica Léveillée Lemay, Joanie Racine, Gabriel Rémy-Handfield, Benoît St-Pierre Poulin, Jean-Simon Tessier, Alex Trahan, Michaël-Elliot Verville et Monika Viboux-Robichaud



Présenté du 20 au 23 janvier 2011
À l'Espace La Risée
 

 

"Wow! Très impressionné! Le talent, les prestations de ces jeunes acteurs et les tableaux de la pièce ont fait de cette soirée quelque chose d'unique. Tout comme les gens présents, j'ai ri, j'ai été surpris par le propos et finalement plus que satisfait d'être allé à cette soirée! Merci les jeunes, vous me faîtes du bien." iFOFO

"(...)Le spectacle, « Et On Tuera Tous Les Affreux » sans être un chef d'oeuvre, était engageant, comique, et bien joué. Les « scènes de sexe » étaient cocasses et innovatrices, en réalité, leur interprétation en valait le prix d'admission. Jolis costumes, maquillages et coiffures, les femmes étaient belles et séduisantes. Excellente conception sonore et chorégraphies réussies, cette jeune compagnie émergente, Déviation² Théâtre, a un potentiel réel. (...)"

Jessica K.

       Et on tuera tous les affreux est une satire des thrillers américains. Dans ce cocktail explosif au rythme enlevant où se côtoient belles filles, bagarres et poursuites, Rock Bailey mène une enquête afin de démystifier son étrange enlèvement. C’est par un soir banal que ce beau jeune homme de 19 ans sort au Zooty Slammer, se fait droguer puis enlever par des inconnus. Il se retrouve ensuite dans une chambre complètement nu avec une jolie fille également nue… Le seul hic, c’est que Rock s’est promis de rester vierge jusqu’à ses 20 ans! De là s’enchaîne une série d'événements afin de comprendre le lien entre le rapt de Rock Bailey, la mort d'un homme au Zooty Slammer et d'horribles photos d'opérations chirurgicales.



     À travers un suspense mousseux à saveur américaine et rempli de rebondissements, Déviation² Théâtre rend un puissant hommage à Boris Vian à l’occasion de son 50e anniversaire de décès.

Crédits photos : Julien Bernier-Haineault Photographe